jeudi 2 juillet 2015

Les gens du voyage? "On préfererait tous qu’ils n’existent pas!"

La petite phrase prononcée, mardi soir, par Philippe Marini, dans l’enceinte de la communauté d’agglomération de la région de Compiègne (Arc), commence, ce mercredi, à susciter un début de polémique.

" Il faut dépenser beaucoup pour les accueillir, et parfois les faire partir!"

Plus beaucoup d'argent public pour tout ce qu'ils cassent & détruisent, plus des bras pour tout nettoyer!

Libellés : ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil