mardi 5 février 2013

Quand le racket va, l'Etat tout va...

Il y a un sujet qui me préoccupe en tant que bloggeur et usager de la route, c'est la sécurité routière où j'apprends dans un dossier de Contribuables Associés que la grande prêtesse du Tout Répressif à l'encontre des automobilistes Mme Chantal Perrichon dirigeant La Ligue contre la violence routière est fonctionnaire donc avocate complice et partie puisqu'elle ne va pas à l'encontre de sa nourrice de subventions: l'Etat et ses gouvernants.

Si Mme Perrichon préconise un tel harcèlement répressif contre les usagers de la route, c'est que l'Etat encaisse des milliards sur les automobilistes et par conséquent la tsarine en récupère tout autant via les subventions.

La dictatrice du tout répressif n'avouera jamais que la vitesse n'entre que dans la 7ème position des motifs des diminutions d'accidents puisque elle et son association sont instrumentilisées par l'Etat.

Sans oublier que nombre automobilistes réduisent leurs trajets car le racket policier étant omniprésent, prendre la voiture devient un facteur de stress et d'inconfort.

L'Etat par ses subventions et le statut de fonctionnaire de Mme Perrichon a trouvé une collabo et un aboyeur public afin de mieux rentabiliser son racket et ranconner les automobilistes.

Supprimons donc les subventions à cette association qui devrait être depuis toujours financée par ses propres membres et non par de l'argent public.

De plus comme le propose Contribuables Associés en évoquant les conducteurs allemands réellement représentés par des associations de défense des automobilistes
, il nous faut nous rassembler contre ce nazime de l'automobiliste.

Pour conclure, je cite la phrase de M.Bernard Darniche (page45) "la vitesse est un cache sexe qui arrange pas mal de monde et qui fait vivre énormément de parasites"

Tout est dit...

@+

Libellés : , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil