mardi 21 avril 2015

Nouvelles Ecologiques

Les députés offrent aux éoliennes du vent en poupe.

De par sa faute, la Nature reprends ses droits et l'humain contraint de s'incliner sur la montée des eaux.

La ville de Bordeaux mit à l'honneur sur sa gestion des eaux pluviales.

Libellés : ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil