mercredi 18 avril 2012

Actu: Les bénévoles de la protection animale s'égarent...

Sur l'UNAPAF, l'Association Nationale des Piégeurs Agrées de France met en ligne les exigences des Organismes de Protection Animale en vue des élections présidentielles.

Piégeur agrée, je peux répondre sur la pratique du piégeage qui n'est en fait qu'un moyen trés réglementé de régulation des nuisibles-n'ayant pas eux mêmes des prédateurs ce qui les rend donc encore plus nuisibles- mais aussi une technique de réparation aux bêtises de certains humains introduisant des animaux ne faisant pas partie du biotope.

Comme par exemple l'introduction du ragondin en France et l'entrée sur le territoire du frelon asiatique avec les dégats sur les rivières et bordures pour le premier et la tuerie que produit les deuxièmes à l'encontre des abeilles européennes.

Certains "écologistes" ont même laché dans la Nature sur le département de la Dordogne 24, pour soi-disant les protéger, des visons d'Amérique.

Dans leur générosité apparente, ils ont bien sûr omis que le vison d'Amérique détruit le milieu naturel où vit Notre vison d'Europe et la cohabitation n'est pas possible entre ces 2 espèces.

Comme bien de fois le piégeur passe après les erreurs de "l'homo sapiens abruti-tus" et dans ce cas de l'écolo peu réfléchi.

Pour ce qui est d'autres animaux comme le renard, mis à part les dégats couteux contre les élevages de volailles, il est aussi vecteur de la rage comme de l'échinoccose alvéolaire maladie très sympathique contaminant l'humain et le chien.

Il ne s'agit pas d'éradiquer une espèce mais de limiiter le nombre de celle-ci afin que la cohabitation de l'une avec les autres se fasse sans nuisance.

Par contre, les associations de la Nature telles que celle-ci n'interviendront pas pour aider à rembourser les ravages dans un poulailler que peut procéder une renarde pour nourrir ses renardeaux car c'est plus facile et rentable pécuniairement de porter des référés auprès du Tribunal Administratif et de récupérer des finances émanant des contribuables.

Comme quoi on peut s'auto-proclamé protecteur de la Nature et prompt à la cupidité.

Pour conclure, je rappelle que les piégeurs agrées ( dont je fais partie) interviennent auprès des citoyens bénévolement et ce sans demander un seul euro auprès des contribuables.

@+

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil